35 - La transition d'un cours à un autre

Bonjour,

Je m'appelle Marie Elkine, et j'enseigne l'anglais et le français en lycée professionnel privé à Bordeaux.
J'enseigne par ailleurs le Chindaï (art martial non violent), et j'expérimente l'introduction de quelques exercices de relaxation tirés de cet art martial au début de mes cours depuis deux ans.

Ayant eu mon concours l'an passé, je suis stagiaire IUFM cette année, et ai rédigé mon mémoire sur ce sujet.

Je vous mets en pièce jointe le résumé de mon mémoire, afin que vous ayiez une idée de mon travail.
Si cela vous interesse, ou un des visiteurs de votre site, je serais ravie de vous l'envoyer (par mail).

Cordialement,

Marie Elkine

RESUME

Intéressée par les problèmes rencontrés en début de cours, je me suis posée la question de la transition d’un cours à un autre. En me servant de mes connaissances en Chindaï, art martial non-violent dont la gestuelle s’effectue dans la lenteur et la douceur, j’ai cherché à faire prendre conscience à mes élèves de leurs capacités à trouver en eux-mêmes, rapidement, le calme et le bien-être leur permettant de passer d’un rythme à un autre par le biais d’exercices très simples de respiration et de visualisation. Ces méthodes de relaxation, de plus en plus utilisées par mes pairs, visent à les guider pour qu’ils développent le potentiel de qualités présentes en eux et qui sont transférables dans leurs apprentissages : écoute, concentration, équilibre, maîtrise, calme, visant une plus grande autonomie de leur part.
J’explique dans ce mémoire la façon dont cette expérimentation s’est mise en place, ses succès, ses limites qui sont autant d’occasions d’améliorer ce travail de recherche.

Réagir à cet article